Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Kilomètre zéro: voie onze

    charleroi-sud,ligne 130a,train,gare,sncb

    Au fil du temps donc, les hauts-de-forme ont cédé les airs aux casquettes, qu’on porte même à l’envers. Mais notre train vers Erquelinnes part toujours à peu près du même endroit. Son kilomètre zéro est le plus souvent la voie onze, où jamais vous ne verrez de voitures à double étage ou d’automotrices-boudins (AM96). Elle borde le quai le plus reculé de Charleroi-Sud, côté Marcinelle. Saviez-vous que sur les 18 départs quotidiens vers Erquelinnes, 11 d’entre eux, en théorie, ont la voie 11 pour origine ? C’est là un gage de ponctualité, relatif certes, mais au moins notre train n’a pas à traverser tout le gril des voies avec sa panoplie d’aiguillages et de signaux.

    charleroi-sud,ligne 130a,train,gare,sncbComme sur les autres quais de Charleroi-Sud, la voie 11 a son côté A (direction Châtelet) et son côté B (direction Marchienne). Cette division, que les usagers peu habitués ont du mal à assimiler, n’est pas sans importance à l’heure de pointe, quand les petites automotrices, décidément friandes du coin, viennent s’agglutiner le long des  quais. Il arrive que notre train parte de la voie 11B presque au même moment où un omnibus s’échappe vers Tamines et Namur du côté A. 

    A la voie 11, on côtoie le plus souvent les gens d’Ham-sur-Heure, Walcourt, Philippeville et Couvin. Eux sont abonnés aux autorails et plus ennuyés encore que nous par le nouveau plan de transport. Il y a parmi eux, peut-être, des visages connus, des accidentés de la vie, des enfants en poussette, des retraités méfiants… Peu d’hommes d’affaires en vérité, peu d’explorateurs mais, en fin de compte, peu de personnes à franchement éviter. Et donc pour qui voyage souvent le cœur léger, tout un petit monde à connaitre au rythme des départs et des arrivées.

    charleroi-sud,ligne 130a,train,gare,sncb

  • Charleroi-Sud: Et vous, et moi, et caetera...

    sncb,train,gare,ligne 130a,charleroi-sud

    [ci-dessus: Sur cette photo du 1er avril 2008, on voit l'ampleur des travaux de rénovation dans l'aile droite de la gare, là où se trouve aujourd'hui le Panos.] 

    Après de longues années de négligence, la gare a bénéficié, ces dernières années (2005-2011), d’une rénovation en profondeur et d’une modernisation respectueuse de son caractère et de son élégance. On parle désormais de lui adjoindre une dalle géante, côté Marcinelle, où l’on pourrait déménager la gare des bus. On voudrait ses couloirs plus spacieux, avec plus de commerces. On la voudrait sans doute un peu plus propre, un peu plus sûre, un peu moins trash. Mais n’est-ce pas là jalouser Liège et Mons, et leurs nouvelles gares pharaoniques ? Ne cédons pas à la tentation, vous dis-je, et veillons d’abord à préserver nos petites lignes…

    sncb,train,gare,ligne 130a,charleroi-sud

    [Le 23 décembre 2010, un manteau de neige suffisait à masquer les travaux sur l'esplanade devant la gare, qui allaient à terme permettre au métro de Charleroi d'y aller et venir...] 

    C’est que Charleroi-Sud reste une gare de ville où l’on vient, où l’on passe, d’où l’on repart toujours. Pour qui n’a pas de voiture, ou en fait un sage usage, pour qui vole low-cost aussi, elle est une gare centrale. Elle n’est pas la même le jour ou la nuit, le mardi ou le samedi. Elle a ses heures de pointe, ses bouillons de gens en transit et en transe. Ses étudiants courant ou rampant vers un destin incertain. Ses voyageurs européens cherchant le bus pour l’aéroport. Ses librairies, sa pharmacie et Sergio qui fait du si bon café. Ses mendiants et d’autres otages du temps que les trains indiffèrent. Des machines et des machinistes, des automates et des agents, et vous, et moi, et cætera.

    sncb,train,gare,ligne 130a,charleroi-sud

    [Le 25 novembre 2014, le tableau semble parfait, avec la Sambre à gauche, la gare de bus au centre, et la gare de chemin de fer à droite.]