Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Le déroulé industriel

    DébouléIndustriel2.JPGIl est 8h55 aujourd’hui, il sera 8h14 samedi. Je suis resté sur le quai, mais vous êtes monté dans l’automotrice. Vous m’excuserez, mais pour vous montrer la ligne 130A dans ses moindres contours, je devrai marcher et prendre des chemins de traverse. Allez, je vous rejoindrai plus tard.

    L’homme au képi a donné un coup de sifflet énergique ; toutes les portes, sauf la sienne, se replient sur la caisse. Il donne ensuite un tour de clé et s’empresse de monter à bord. Sur le quai, où je souris, la marguerite s’est éteinte. Le train d’Erquelinnes s’élance de Charleroi-Sud, cap ouest puis sud-ouest. Nous voilà partis, vous et moi, à des vitesses différentes. Et déjà je vous invite à regarder par la fenêtre du train, tantôt à gauche, tantôt à droite.

    SNCB, ligne 130a, train, Marcinelle

    Après être passé sous le pont amorçant l’avenue Paul Pastur, le train évolue dans le faisceau encore gonflé de l’avant-gare et frôle quelques automotrices au repos. Puis il défile devant l’industrie lourde. Thy Marcinelle, Carsid, ArcelorMittal, la sidérurgie en pleine déliquescence... Celle qui ne sert plus si bien, et n’est plus si bien desservie par le rail. On ne voit plus de wagons-poches; les flux se sont taris, les faisceaux se meurent, les raccordements rouillent. Il y a des drapeaux rouges entre les rails à droite, et la tour des câbleries Nexans à gauche pour la touche de jaune…

    Votre train cherche sa voie entre les aiguillages. Si vous avez un âge certain, vous vous souviendrez des milliers de travailleurs qui s’affairaient ici jadis. Si vous êtes jeune, hélas, ces vieux fourneaux risquent de vous laisser froid, indifférent. Ici, pourtant, au bout de ce déroulé matinal, la nostalgie a vraiment toute sa place. Personne ne devrait ignorer que ces fours éteints ont jadis contribué à faire du Pays noir une des régions les plus prospères au monde…SNCB, ligne 130a, train, Marcinelle