Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • L'échappée de La Villette

    sncb,ligne 130a,la villette,train,gare

    De la rue de Marchienne, après avoir passé les bureaux d’ArcelorMittal, je vois votre train qui accélère, là au fond, tout à gauche. Avec détermination, il se détache des voies menant à la gare de Marchienne-au-Pont et semble s’arrimer à un gros tuyau dont nous parlerons plus loin. Il sait ce qu’il fait : la conduite mène au bord de la Sambre.

    Le train d’Erquelinnes passe sous la rue Thomas Bonehill, du nom d’un industriel anglais très actif dans la région dans la première moitié du XIXe siècle. Dans un décor de plomberie, il amorce une courbe en remblai à l’arrière d’une rangée de vieilles maisons ouvrières noircies par le temps et l’air ambiant. A cet endroit précis se trouvait naguère, entre les voies, le point d’arrêt de La Villette qui a été très fréquenté. Il faut se représenter un quai central, sur lequel se tenaient des dizaines de travailleurs attendant, dans la fraicheur du petit matin, un train vers la grande gare. Ce point d’arrêt a disparu en mai 1994.

    sncb,ligne 130a,la villette,train,gare

    Mais ce qui est derrière, est derrière! Surtout que, derrière le train d’Erquelinnes, piaffe peut-être un autorail vers Couvin, pressé de rattraper son retard. Alors, filons. Mais pas trop vite parce qu’il y a tant de choses à voir. La tuyauterie insiste : en finira-t-on jamais avec le regret des usinages passés ? Sur ce plan-là, en vérité, le plus dur reste à venir. Car, que je sache, votre train ne s’est pas encore arrêté à Marchienne-Zône…

    sncb,ligne 130a,la villette,train,gare