Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

train - Page 3

  • Une action de terrain

    J’étais à Erquelinnes en matinée, vendredi dernier, pour une action de terrain à l’initiative de navetteurs.be. Nous étions en place dès 6h25, et nous avons pu commencer à distribuer des tracts aux voyageurs arrivant ou partant vers Charleroi. Vous nous avez peut-être vus ; nous avons peut-être échangé quelques mots…

    Les quatre cent tracts distribués, comme vous avez pu le découvrir dans l’article précédent, alertaient les usagers de la grande menace qui plane sur les trains en soirée. Certains parmi vous étaient déjà au courant; d’autres sont tombés des nues. Certains n’ont pas percuté; d’autres ont juré qu’ils signeraient la pétition dans l’heure. Même les plus jeunes se sont arrêtés, signe que la mobilisation concerne réellement tout le monde.  Les accompagnateurs de la SNCB nous ont réservé un accueil chaleureux – et il faut le souligner, car ils sont de notre côté.

    Une maman de Fontaine-Valmont m’a paru désemparée. Le train, elle l’utilise le matin pour aller déposer les bambins à l’école à Erquelinnes, puis rentrer chez elle. Les nouveaux horaires rendront cette scène quotidienne moins facile, car elle devra soit attendre plus longtemps à Erquelinnes avant de reprendre le train, soit les enfants arriveront à l’école quelques minutes après le début des cours. « Vais-je devoir passer mon permis ? », m’a-t-elle glissé, assez inquiète, sans vraiment attendre de réponse.

    ligne 130a,erquelinnes,navetteurs.be,train,gare,sncb,charleroi

    Une étudiante et sa maman ont tenu à m’expliquer que la suppression des trains en soirée forcerait la première à prendre un kot dès la rentrée, ce qui représente une dépense supplémentaire non négligeable pour la famille. Un habitué m’a confié que, travaillant à Mons, il craignait pour la correspondance à Charleroi au retour, le soir. « Comme ils ne sont jamais à l’heure… », a-t-il lancé en montant dans l’automotrice.

    Tout grand changement d’horaire des transports en commun s’accompagne de désagréments, a priori plus dommageables pour qui les emprunte au quotidien. La proposition de suppression de trains en soirée sur la ligne 130A, de même que le plan de correspondances avec les trains IC en provenance de Lille-Tournai-Mons-La Louvière, franchit la marge de l’acceptable. C’est ce que j’ai tenté d’expliquer aux journalistes de Télé-Sambre venus prendre le pouls d’une action somme toute réussie.

    Réussie parce que porteuse d’espoir.  

     

  • Avec l'aide de navetteurs.be

    Après avoir lancé ce blog et envoyé des courriers à Messieurs Paul Furlan (Bourgmestre en titre de Thuin, Ministre wallon des Pouvoirs Locaux, de la Ville et du Tourisme) et Marcel Basile (Bourgmestre de Lobbes), j'ai démarré une pétition. Ensuite, j'ai demandé de l'aide à navetteurs.be, dont je suis membre et avec qui je collabore depuis près d'un an. Grâce à eux, la pétition a commencé à circuler. A l'heure où j'écris ce mot, 361 personnes avaient déjà signé...

    Il se dit que c'est déjà la semaine prochaine que la SNCB prendra connaissance des observations, remarques et critiques formulées par navetteurs.be et les autres associations d'usagers. C'est dire s'il faut frapper fort - et maintenant!

    Il semblerait que La Nouvelle Gazette consacrera dans son édition de demain un article à la problématique de la suppression des trains en soirée sur la ligne 130A. J'ai également expliqué à la journaliste le problème des correspondances entre les trains arrivant de Tournai, Mons et La Louvière et ceux démarrant vers Thuin, Lobbes, Erquelinnes. 

    Je vous donnerai un aperçu plus détaillé de la problématique des correspondances dans les jours prochains.

    En attendant, je me joindrai à navetteurs.be pour une action en gare d'Erquelinnes ce vendredi 6 juin en matinée. Des tracts seront distribués, et les média ont été invités. J'en ferai rapport ici, dès vendredi soir.

    Le combat continue, plus fort encore, car personne ne peut se satisfaire de ce que la SNCB propose pour la ligne dès le mois de décembre...

    LTDE6.JPG

    (ci-dessus: le point d'arrêt de Marchienne-Zône, photographié ici le 7 juin 2009, figure parmi les plus insalubres de Wallonie, selon une étude menée par navetteurs.be.)

  • A Charleroi-Sud, vous courrez d'un quai à l'autre en décembre!

    ligne 130a,train,gare,sncb,correspondances,charleroi-sud

    Les élections sont passées et ceux qui nous dirigeront demain sont occupés à s'accommoder. En Belgique, cela peut prendre du temps... 

    Alors, en attendant, autant laisser monter la colère... ensemble!

    J'ai examiné les correspondances entre les trains à Charleroi-Sud, telles qu'elles seront dès le 14 décembre prochain. Les voyageurs qui arrivent par le train en provenance de Lille, Tournai et Mons auront deux (2) minutes pour passer de la voie 7 à la voie 11 et embarquer dans le train à destination de Thuin, Lobbes et Erquelinnes.   

    C'est ainsi qu'étant parti de Tournai à 17h45, ou de Mons à 18h18, vous arriverez à Charleroi-Sud à 18h52 SI LE TRAIN EST A L'HEURE. Si pas, il sera trop tard. Vous aurez raté le DERNIER train du jour vers Erquelinnes, parti à 18h54 et s'éloignant déjà vers Marchienne-Zône! 

    Deux minutes entre deux trains? A la SNCB, même quand les trains sont à l'heure, on estime la durée minimale d'une correspondance à cinq minutes. Vous pouvez le vérifier aisément à travers le module Billets et horaires sur leur site...

    Aux personnes qui ne courent plus dans les escaliers, la SNCB dira sans doute qu'il fallait prendre un train plus tôt...

  • Alors, que faire?

    Plus tard, je vous expliquerai pourquoi je pense que l’introduction du nouveau plan de transport en 2014 est l’amorce d’un déclin irrémédiable du trafic voyageurs sur la ligne 130A. Il y a certains signes qui ne trompent pas. Pourra-t-on encore prendre le train à Labuissière voire même à Erquelinnes en 2025 ? 

    En attendant, il faut agir et le temps presse. Vous avez peut-être remarqué que la mobilisation contre la réduction de l’offre sur la ligne 132/134 (Charleroi-Sud – Couvin) a déjà fait l’objet de plusieurs articles dans la presse nationale. Une pétition a été lancée, avec le parrainage de navetteurs.be, et près de 3000 signatures ont déjà été récoltées ! C’est 3000 de plus que pour la ligne 130A… 

    Certes, les projets de la SNCB sont particulièrement pénalisants pour les usagers de la ligne de Couvin, puisque non moins de 15 des 54 trains quotidiens passeraient à la trappe. Mais c’est ici qu’il faut rappeler que l’érosion de l’offre sur la ligne 130A n’a pas attendu le nouveau plan de transport. Il y a d’abord eu, il y a presque cinq ans, la suppression du train Charleroi-Erquelinnes de 22:13. Et quatre autres trains ont été supprimés en décembre 2012 « pour raisons économiques ». Le conseil communal de Thuin avait à l’époque adopté deux motions et des interpellations du Ministre de tutelle avaient eu lieu à la Chambre et au Sénat.

    Aujourd’hui, j’ai envoyé des courriers à Paul Furlan (PS), Bourgmestre en titre de Thuin et Ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, de la Ville et du Tourisme, et à Marcel Basile (cdH), Bourgmestre de Lobbes, afin de leur demander quelles actions ils comptaient entreprendre pour garantir une offre de trains convenable en soirée sur la ligne 130A. Je prépare une série d’autres courriers adressés aux mandataires et aux média. Je vous tiendrai informé des réponses que je recevrai. 

    Mais il ne faudrait pas que ce combat reste celui d’une seule personne. Comme nombre d’entre vous sans doute, j’ai une vie professionnelle et privée bien chargée. Je ne ferai rien sur Facebook, auquel je suis profondément allergique. C’est pourtant un terrain à occuper à tout prix !  

    Alors voilà, je lancerai ici une pétition bien tardive et j’en ferai l’écho avec les moyens du bord. Passez l’info ; c’est important. Tout simplement parce qu’il est impensable que le dernier train pour Erquelinnes parte de Charleroi à 18:54 déjà… 

    plan de transport 2014,sncb,ligne 130a,train,charleroi,erquelinnes,thuin,lobbes

  • Nous roulerons au diesel en décembre

    L’électrification de la ligne 19 (Mol – Neerpelt - Hamont) dans le Limbourg et la diminution de l’offre sur la ligne 132 (Charleroi-Sud – Couvin) prévue par le nouveau plan de transport auront pour conséquence l’apparition, dès décembre 2014, des autorails de la série 41 du lundi au vendredi sur la ligne 130A, en remplacement des habituelles automotrices classiques à deux caisses (1).

    Commandés en 96 (80+16) exemplaires auprès d’Alstom à Barcelone en 1997, les autorails de la série 41 ont remplacé dès octobre 2000 leurs antiques prédécesseurs des séries 40, 43, 44, 45 et 46 sur les lignes du réseau qui ne sont pas électrifiées. On peut donc les voir à l’œuvre également entre Ronse (Renaix) et Eeklo ou entre Geraardsbergen (Grammont) et Zottegem. Avant l’électrification de l’Athus-Meuse (ligne 165) et l’entrée en service des nouvelles automotrices Desiro, on pouvait également les apercevoir du côté de Bertrix, où ils assuraient des parcours Dinant-Libramont et Libramont-Virton.

    Leur arrivée sur la ligne 130A, électrifiée depuis 1962, a donc de quoi surprendre… Mais que les voyageurs se rassurent : ils sont confortables et conviviaux, sauf peut-être en première classe. Ils ont fait leurs maladies de jeunesse et les incendies du passé sont presque oubliés ! Par contre, il faudra s’habituer au gaz d’échappement et se pincer le nez en gare. Mais si vous avez déjà arpenté le quai des voies 11 et 12 à Charleroi-Sud, vous savez de quoi je parle…

    (1)      Voir Journal du chemin de fer, n°198 (avril-mai 2014), page 14

    sncb,ligne 130a,train,plan de transport 2014,autorails,ar41

    (ci-dessus: A partir du 14 décembre 2014, les circulations sur la ligne 130A s'effectueront en semaine avec les autorails de la série 41, que nous partagerons avec la ligne 132 (Charleroi-Mariembourg). Sur cette photo, prise à Pry le 26 août 2008, l'autorail 4107 marque l'arrêt avant de repartir vers Charleroi.)